Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

monjangaia

monjangaia

C'est un blog d'informations et d'analyses sur l'actualité internationale en général, et, malgache, en particulier.


Karim Wade, fils de l'ancien président du Sénégal, Abdoulaye Wade a été

Publié par Eddy Rabe sur 23 Mars 2015, 18:13pm

Karim Wade, fils de l'ancien président du Sénégal, Abdoulaye Wade a été condamné ce 23 mars 2015 à 06 ans de prison ferme et 138 milliards de francs CFA (environ 209 millions d'euros) pour enrichissement illicite. Cette décision de la CREI (Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite) au Sénégal est une grande première en Afrique subsaharienne où l'enrichissement illicite des responsables politiques et des tenants du pouvoir est monnaie courante. Le Sénégal a été tenu en haleine par ce procès au cours duquel neuf autres personnes ont été également condamnées avec Karim Wade. Toutefois, la CREI n'a pas été épargnée par les critiques des partisans de Wade la jugeant de partiale et aux ordres du pouvoir de Macky Sall, le président sénégalais. Ses avocats ont déjà fait savoir qu'ils saisiraient la Cour Suprême pour contester cette décision. Coïncidence ou pas mais Karim Wade avait été investi samedi dernier comme candidat du parti PDS lors de la prochaine présidentielle au Sénégal. Le Sénégal, un des rares pays africains en phase avec la démocratie à tous les niveaux institutionnels, vient là de démontrer sa capacité d'indépendance en matière judiciaire et de lutte contre la corruption et l'enrichissement illicite, un grand fléau du continent. A noter que Karim Wade est incarcéré depuis près de deux ans dans une prison à Dakar. 


Eddy Rabe

Karim Wade, fils de l'ancien président du Sénégal, Abdoulaye Wade a été condamné ce 23 mars 2015 à 06 ans de prison ferme et 138 milliards de francs CFA (environ 209 millions d'euros) pour enrichissement illicite. Cette décision de la CREI (Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite) au Sénégal est une grande première en Afrique subsaharienne où l'enrichissement illicite des responsables politiques et des tenants du pouvoir est monnaie courante. Le Sénégal a été tenu en haleine par ce procès au cours duquel neuf autres personnes ont été également condamnées avec Karim Wade. Toutefois, la CREI n'a pas été épargnée par les critiques des partisans de Wade la jugeant de partiale et aux ordres du pouvoir de Macky Sall, le président sénégalais. Ses avocats ont déjà fait savoir qu'ils saisiraient la Cour Suprême pour contester cette décision. Coïncidence ou pas mais Karim Wade avait été investi samedi dernier comme candidat du parti PDS lors de la prochaine présidentielle au Sénégal. Le Sénégal, un des rares pays africains en phase avec la démocratie à tous les niveaux institutionnels, vient là de démontrer sa capacité d'indépendance en matière judiciaire et de lutte contre la corruption et l'enrichissement illicite, un grand fléau du continent. A noter que Karim Wade est incarcéré depuis près de deux ans dans une prison à Dakar. Eddy Rabe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents