Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

monjangaia

monjangaia

C'est un blog d'informations et d'analyses sur l'actualité internationale en général, et, malgache, en particulier.


Eternel Barça!

Publié par Eddy Rabe sur 7 Juin 2015, 15:09pm

Les joueurs Blaugrana en liesse en soulevant la "Coupe aux grandes oreilles", la cinquième dans le palmarès éblouissant du Barça.

Les joueurs Blaugrana en liesse en soulevant la "Coupe aux grandes oreilles", la cinquième dans le palmarès éblouissant du Barça.

Le FC Barcelone a remporté ce samedi 06 juin 2015 son 5ème titre de Ligue des Champions face à la Juventus de Turin lors d'une finale épique.

Une finale n'est belle que lorsqu'on la gagne. Cette fameuse phrase si chère à Didier Deschamps, les joueurs de la Juventus de Turin la ressassent encore au lendemain de leur défaite face au FC Barcelone; et même pour un certain temps. Les larmes émouvants de l'emblématique Andrea Pirlo en disent long sur la situation. Les Turinois ont en effet beaucoup cru en leur destin tant ils ont fait un grand match et ont même bousculé les Barcelonais, notamment en seconde mi-temps, jusqu'à obtenir l'égalisation à 1 but partout. C'est sans doute durant cette période que les joueurs de la Juve ont laissé beaucoup de regrets car jamais durant cette saison 2014-2015, une équipe n'a aussi fait bousculer la formation catalane. Mais voilà, en face, l'équipe qu'on dénomme le FC Barcelone dispose d'une arme redoutable. Un trio d'attaque d'un autre temps. Trois joueurs exceptionnels, Messi, Neymar, Suarez, qui ont emmené le FC Barcelone vers la voie de tous les succès. Les joueurs italiens ont encore appris à leur dépens la force de frappe du trio magique. Les trois joueurs sont impliqués ou buteurs sur le succès 3 buts à 1 face à la Juventus. Dès la 4ème minute, sur une longue transversale millimétrée de Messi pour Alba qui remet en une touche à Neymar, la défense turinoise est transpercée sur une temporisation du Brésilien avant de lancer son capitaine Iniesta dans la surface; celui-ci offre ensuite un caviar à Rakitic, dépourvu de tout marquage au point de pénalty, pour ajuster Gigi Buffon. Le Barça mène 1-0. Et même au retour des vestiaires lorsque la Juve égalise par l'inévitable Alvaro Morata et semble prendre le dessus sur son adversaire, les membres du trio magique sortent de nulle part. Sur un contre, Messi fixe la défense turinoise en déséquilibre face à la conduite de balle virevoltante de l'Argentin avant d'asséner un tir du gauche dont il a le secret et que Buffon repousse péniblement sur... Suarez qui traînait par là en bon renard de surface. Il n'avait qu'à repousser le ballon au fond des fliets. 2-1, le Barça reprend l'avantage. A partir de là, les hommes de Massimiliano Allegri se ruent à l'attaque mais Barcelone, en bonne équipe expérimentée formée de joueurs habitués à ce genre de rendez-vous important, fait le dos rond et attend une occasion pour enfoncer le clou. Ce qui est chose faite dans les arrêts de jeu et c'est un membre du trio qui, cette fois-ci encore, devient le bourreau de la Juve, en la personne de Neymar bien servi par Pedro pour porter le score à 3 buts à 1. Le sort du match est scellé et le Barça n'avait plus qu'à brandir la "Coupe aux grandes oreilles" pour une 5ème fois de son histoire.

Soirée d'émotions

Ainsi, après une saison blanche sous l'ère Tata Martino lors de la saison 2013-2014, le FC Barcelone redevient le patron du football européen et accessoirement inscrit un triplé dans son impressionnant palmarès avec une Liga, une Coupe d'Espagne et donc, la Ligue des Champions. Et l'exploit ne semble pas s'arrêter là puisque l'occasion sera encore donnée au Barça de rafler 3 autres titres, à savoir la supercoupe d'Espagne, la supercoupe d'Europe et la coupe du monde des clubs. Une occasion pour imprimer davantage la couleur blaugrana dans l'histoire du football puisque cet exploit a été déjà réalisé en 2009 avec un certain Pep Guardiola à la tête de l'équipe. A juste titre, d'aucuns se doutaient de la reproduction d'un tel exploit par le même club et Pep Guardiola marchait seul dans le Panthéon du foot à l'avoir réalisé en tant qu'entraîneur. Aussi, les difficultés rencontrées par le Barça en début de saison fragilisaient la prise de fonction de l'entraîneur Luis Enrique. On parlait de tension entre lui et Lionel Messi, qui reste une icône intouchable au sein de la maison blaugrana. Sur le plan technique, on se posait des questions aussi sur la manière sur laquelle il va gérer les égos des attaquants avec l'arrivée de Luis Suarez. D'autant que, l'Uruguayen ne retrouvait le terrain qu'en octobre après avoir écopé des sanctions de suspension à la Coupe du Monde. Mais la réponse, Luis Enrique l'a donnée avec des résultats et ils sont bien probants. C'est l'une des saisons les plus réussies du FC Barcelone, il marche sur les traces de Pep Guardiola pour écrire sa page de l'histoire pour ce club mythique et il a pu former le trio d'attaquants, sans doute, le plus extraordinaire de tous les temps. Au final donc, joueurs et entraîneur ont pu mettre au-dessus du lot l'intérêt supérieur du club. Ce qui fait du Barça un club à part, un club de légende, plus qu'un club comme le définit sa devise. Mais pour revenir à la finale, au-delà de sa qualité qui a fait de ce match un événement exceptionnel, la soirée a été forte en émotions. Entre les adieux de Xavi sous le maillot blaugrana avec à la clé un quatrième titre de Ligue des Champions tout comme son compère de la Masia (le centre de formation du FC Barcelone) Lionel Messi et les larmes de Pirlo qui quitte également les Bianconeri, il y a vraiment de quoi pousser un grand soupir. Xavi et Pirlo, deux génies du ballon rond vont manquer au football européen car ils pourraient évoluer tous les deux hors d'Europe. Du moins, pour Xavi, c'est acquis pour le Qatar. Enfin, il faut saluer la Juve pour sa campagne européenne et son retour sur le premier plan sur la scène internationale. Les joueurs de la Vieille Dame n'ont pas démérité. Ils se sont donné les moyens pour s'accaparer un 3ème titre de Ligue des Champions mais ils sont tout simplement tombés sur plus forts qu'eux. Ils sont tombés sur un club qui est parti pour dominer le football mondial; un club déjà champion des champions européens en terrassant tour à tour le champion d'Angleterre en 1/8e de finale (Manchester City), le champion de France en 1/4 de finale (PSG), le champion d'Allemagne en 1/2 finale (Bayern de Münich) et dernièrement le champion d'Italie. C'est tout simplement exceptionnel. Le Barça est de retour, le Barça est éternel.

Eddy Rabe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vonvon 08/06/2015 07:20

il merite la victoire meme le PM Valls est un fan inconditionnel du barca dommage pour l equipe de france hier soir face à une belle equipe belge

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents