Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

monjangaia

monjangaia

C'est un blog d'informations et d'analyses sur l'actualité internationale en général, et, malgache, en particulier.


Bonne fête de l'indépendance à tous les Malgaches!

Publié par Eddy Rabe sur 26 Juin 2017, 12:44pm

L'étendard de Madagascar, symbole d'indépendance et de souveraineté acquises officiellement le 26 juin 1960.

L'étendard de Madagascar, symbole d'indépendance et de souveraineté acquises officiellement le 26 juin 1960.

Madagascar célèbre aujourd'hui 26 juin 2017 le 57ème anniversaire de son indépendance. Cette fête figure parmi les plus importantes de l'année,  si ce n'est la plus importante, pour la vingtaine de millions de Malgaches. Il arrive parfois que même dans le fin fond du pays, la fête nationale du 26 juin est célébrée des jours durant. Pourtant, force est de constater que d'année en année, surtout depuis cette dernière décennie, le coeur du Malgache n'est plus trop enclin à la fête. La détérioration chronique de sa vie quotidienne,  à entendre par là, de son emploi, de son pouvoir d'achat ou encore de sa sécurité, a fortement diminué son enthousiasme et son engouement à manifester pleinement sa fierté pour l'indépendance de son pays.  Rien ou plus rien n'incite les Malgaches à se sentir fiers d'être gouvernés dans un pays où 90% d'entre eux vivent dans une grande misère inqualifiable, où la malnutrition touche encore des milliers d'enfants, où l'insécurité s'étale au grand jour dans toutes les contrées, où la corruption et le népotisme règnent en maître et où l'injustice devient une fatalité. Dans l'histoire de ce pays réputé riche naturellement mais très pauvre en classes dirigeantes, rares sont les périodes durant lesquelles le peuple malgache s'est réjoui d'une vie convenable. Avec les turpitudes de la classe politique, la situation post-indépendance de Madagascar n'a pas accouché de l'espoir escompté par les martyrs, que ce soit les patriotes du mouvement de 1947 ou les nationalistes de celui de 1972, pour un pays indépendant, souverain et épanoui. Pire, aujourd'hui, avec la domination des puissances occidentales et émergentes conjuguée avec la complicité tacite nourrie par la médiocrité, la cupidité et le manque de patriotisme de ses vils dirigeants, Madagascar a perdu toute notion de souveraineté. La souveraineté ne figure plus qu'un simple mot couché dans la constitution et qui s'est évaporée dans la vie réelle au fil des années. Le pays est resté depuis des années sous perfusion des aides bilatérales et des bailleurs de fonds internationaux et subit les conditions structurelles les accompagnant souvent infructueuses pour le quotidien du petit peuple faute d'initiatives, de probité et de bonne gouvernance des dirigeants.

Dignité du peuple malgache

Avec l'avènement HVM (le parti politique au pouvoir)  et du pouvoir Rajaonarimampianina, cette situation est plus qu'avérée voire accentuée. L'espoir fondé en ce pouvoir après 5 années de transition et de crise politique s'est évanoui en un peu moins de 4 ans. Hery Rajaonarimampianina et sa clique ont parfaitement intégré le code de la mauvaise gouvernance, du durcissement du pouvoir et de la quête rapide du profit par les privilèges et les ressources du pays au détriment de ses administrés. Un code évitable pour primer le sacré crédo du développement de Madagascar et de l'intérêt supérieur de la nation mais qui a été institutionnalisé comme l'eurent déjà initié leurs prédécesseurs. La pratique politique se caractérise par une vision très minimaliste de ce que l'environnement politique doit paraître en termes de démocratie, de débats d'idées et de propositions au vu d'un vrai challenge de développement. Le "sois HVM ou meure" constitue un vrai reflet de la continuité contre-productive et en contre-sens de la pratique politique instaurée à Madagascar depuis l'indépendance à l'image du PSD, de l'AREMA, du TIM ou même du passage du TGV qui fut une période faste pour le pillage des richesses du pays. Le train Madagascar a, depuis, plus roulé en marche arrière que le contraire. En ce jour de fête d'indépendance, la conscience collective nous oblige aujourd'hui à se pencher sur l'avenir de ce grand et magnifique pays à fleur de l'âge mais qui est gravement atteint. Intellectuels, sociétés civiles, membres de la diaspora et toutes les forces vives, nous devons nous surpasser pour refonder la nation malgache, dépasser les turpitudes politiques néfastes et instaurer une nouvelle pensée et une nouvelle méthode de gouvernance pour un vrai changement. Ce ne sera pas facile, les embûches seront là, les dinosaures et les vieilles pratiques feront de la résistance mais cette initiative doit naître car elle ne peut être que primordiale pour l'avenir de Madagascar. Comment, diriez-vous? La réponse à cette question viendra au moment opportun sans laisser trop de temps toutefois car le dessein du HVM est déjà tout avoué: reconduire à tout prix un deuxième quinquennat. Et cela signifierait, sans l'ombre d'un doute et au vu des choses, un quinquennat de trop pour l'avenir de ce pays qui est déjà tout au fond du trou. En attendant, la conscientisation doit se lever. Elle doit être initiée et portée par une nation avide de développement et de bonne gouvernance pour qu'enfin Madagascar soit vraiment digne de son indépendance et de sa souveraineté. Et pour qu'enfin le peuple malgache brandisse la fierté d'appartenir à un pays potentiellement riche. Mais aussi et surtout en finir avec ces dirigeants indignes! Bon gré, mal gré, 26 juin restera une fête et même sans une grande réjouissance et de maigres victuailles dans l'assiette, les Malgaches le célèbrent avec dignité. La dignité, c'est, sans doute, ce qui reste d'inébranlable au peuple malgache. Bonne fête de l'indépendance à tous les Malgaches!

 

EDDY RABE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Makoalahi 26/06/2017 17:12

Salut Eddy,
Ce post est tres vrai. Je pense que nous avions deja aborde ce sujet. Les malgaches de la diaspora sommes tres prompt a faire la fete. Mais ne savons pas nous organiser. Nous sommes divises et la mentalite reste liee a celle de l'ancien colon. (on pourra en parler ensemble si tu veux)
Les futures "Elites" malgaches sont formees en France, aux USA, en Russie et j'en passe. Ils sont tellement idiot qu'ils deviennent les marionettes de ces pays quand ils rentrent chez eux.
Mais comme tu veux nous devons nous retrousser les manches et faire advancer ce beau pays.
A plus Eddy.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents