Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

monjangaia

monjangaia

C'est un blog d'informations et d'analyses sur l'actualité internationale en général, et, malgache, en particulier.


Le phénix de la politique malgache fête ses 83 ans.

Publié par Eddy Rabe sur 4 Novembre 2019, 22:29pm

L'Amiral Didier Ignace Ratsiraka.

L'Amiral Didier Ignace Ratsiraka.

04 novembre. Cette date ne dit pas grand-chose pour les plus jeunes mais pour ceux qui étaient en âge de comprendre les choses dans les années 80 s'en souviennent peut-être encore. Il s'agit de la date anniversaire de la naissance de Didier Ratsiraka. Né le 04 novembre 1936 à Vatomandry, dans la région Atsinanana, province de Tamatave et Chef d'Etat durant presque tout son parcours politique, Didier Ratsiraka a fortement marqué l'histoire politique de Madagascar. Il a marqué tout court l'histoire du pays en ayant été renversé deux fois du pouvoir, en 1991 et en 2002, dans des circonstances qui avaient plongé le pays dans des crises sans précédent. Brillant officier de la Marine ayant effectué l'Ecole de Guerre en passant aussi par l'Ecole navale de Brest, il s'était fait remarquer en ayant occupé la fonction de ministre des Affaires étrangères du gouvernement transitoire après le renversement de la Première République de Philibert Tsiranana. 

Le fait marquant de son parcours politique fut sa propulsion en tant que Chef d'Etat et Président de la République Démocratique de Madagascar en 1975 en faisant adopter par référendum sa légitimité à la tête du pays, une nouvelle constitution instaurant la Deuxième République et le livre-programme appelé le "Livre rouge". Cet avènement de la Deuxième République calquée sur le modèle du socialisme marxiste avait conduit Madagascar dans une ère de Révolution socialiste ayant son fondé de pouvoir sur les collectivités décentralisées subdivisées en Fokontany (collectivités locales de base regroupées en quartiers), Firaisana (communes), Fivondronana (districts) et Faritany (provinces). Malgré les efforts et la volonté politique de développer le pays par la politique de l'investissement à outrance, la Deuxième République de Didier Ratsiraka fut controversée et n'eut pas connu l'adhésion totale de la population. Le népotisme dans la gestion des affaires publiques et la corruption opérés par les dignitaires de la Révolution la rendirent même impopulaires. Aussi, le virage à 180 degrés de la politique économique imposée plus ou moins par les bailleurs de fonds éclipsa peu à peu la Révolution face à l'ajustement structurel de rigueur et son lot d'austérité. Ce souffle de changement impulsé aussi par la chute mondiale du bloc socialiste entraîna la chute de "Deba"* par un mouvement populaire et l'élection présidentielle anticipée qui s'ensuivit. Ce fut en 1993 après qu'il eût été réélu deux fois durant la Deuxième République, en 1982 et en 1989. Quoi qu'on en dise, on lui doit à cette époque la modernisation du pays par la construction de grandes infrastructures; et depuis, Madagascar n'avait plus connu de telles grandes réalisations.  

Cependant, son habileté politique et son charisme ont fait qu'il avait toujours pesé dans le destin politique de Madagascar tel un phénix qui renaît de ses cendres, comme en atteste son retour au pouvoir en 1996 contre toute attente. Les traversées du désert et les exils forcés loin du pays ne l'ont jamais dissuadé à quitter la scène politique. En 2009, lorsque son rival qui l'avait évincé du pouvoir, Marc Ravalomanana fut renversé à son tour, l'Amiral Ratsiraka était sollicité dans la sortie de crise et avait même contribué à l'ascension du jeune maire d'Antananarivo, Andry Rajoelina à la tête du pays dans une période de transition. Ecarté de l'élection présidentielle de 2013 pour mettre fin à la transition sur injonction de la communauté internationale, tout comme Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka créait la surprise lors des présidentielles de 2018 en se lançant dans la course dans les derniers moments malgré sa revendication pour le report de celles-ci. Ce sursaut de dernière minute avait interpellé et intriguait  bon nombre d'observateurs sur l'ambiguïté de ses choix et de ses orientations politiques. Le faible score qu'il avait récolté lors de ces dernieres élections, indigne pour son rang, et son grand âge laissent supposer qu'il va enfin prendre une retraite politique méritée, d'autant qu'il s'est fait discret, voire invisible de la scène politique, depuis l'accession au pouvoir de Andry Rajoelina. Mais jusqu'ici rien d'officiel en ce sens n'a été communiqué. L'Amiral garde toujours la barre et reste l'un des rares hommes politiques malgaches incarnant parfaitement l'habit d'homme d'Etat. Qui sait, le phénix renaîtra peut-être... Joyeux anniversaire Président!

*: surnom attribué à Didier Ratsiraka. 

 

Eddy Rabe 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vonvon 05/11/2019 15:57

On peut tout lui reprocher mais au moins il a planté des université dans chaque provinces. C le seul homme politique malgache aujourd'hui qui a une vrai stature d homme d'état très intelligent

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents