Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Monjangaia

Monjangaia

C'est un blog d'informations et d'analyses sur l'actualité internationale en général, et, malgache, en particulier.


CRISE SANITAIRE À MAJUNGA: L'ASSOCIATION TSINGETSIHETSY MONTE AU FRONT.

Publié par Eddy Rabe sur 14 Avril 2021, 16:47pm

Certains des membres de l'association Tsingetsihetsy lors de leur action de désinfection du Bord de Majunga à l'aube du week-end pascal dans la lutte contre la Covid-19 dans la ville.

Certains des membres de l'association Tsingetsihetsy lors de leur action de désinfection du Bord de Majunga à l'aube du week-end pascal dans la lutte contre la Covid-19 dans la ville.

Actuellement en isolement coupée des autres régions à cause de la Covid-19, la ville de Majunga est la première localité de Madagascar à subir fortement les affres de la deuxième vague de la pandémie dans l'Île. Cette deuxième vague, provoquée par le variant sud-africain du virus, connaît une expansion fulgurante et frappe sans discernement dans la Cité des fleurs, tout comme dans plusieurs régions à Madagascar à présent, avec une faculté létale beaucoup plus virulente que le virus souche. Jusqu'ici épargnée, il faut le reconnaître, Majunga, en particulier, et, le pays tout entier, en général, a été baignée dans une atmosphère d'inconscience généralisée face à la crise sanitaire. L'introduction du variant sud-africain par des étrangers clandestins, selon les dires du président de la République, Andry Rajoelina, lors de l'une de ses allocutions, a pris de court toute une nation, en premier lieu, les autorités sanitaires. Déjà moribond à la base, le système de santé a été très vite dépassé par l'afflux de malades. Les centres hospitaliers manquent de matériels et le peu dont ils disposent n'arrive pas à couvrir la prise en charge de malades de plus en plus nombreux de la Covid-19. Mais ce qui semble beaucoup plus grave par rapport à la première vague de la pandémie, c'est le taux élevé de formes graves nécessitant une assistance en moyens matériels et humains beaucoup plus conséquente. Du coup, le constat est alarmant. L'oxygène, indispensable dans la prise en charge de ces cas, manque ou est introuvable. Le personnel soignant est démuni et se retrouve en surcharge de travail, contraint dans la plupart des cas à verser dans la débrouille, même pour leur propre protection face aux malades faute de manque d'EPI (Équipement de protection individuelle). Bref, la pandémie fait bien des ravages à Madagascar et le bilan ne cesse de s'alourdir même si Majunga connaît une petite accalmie ces derniers jours suite aux dispositions prises par les autorités locales. Toutefois, ce n'est qu'un léger répit et c'est peut-être un euphémisme tant la situation est grave. L'on apprend aujourd'hui que les propriétaires de terrains à Antsatratokana, dans les environs de Majunga, commencent à élever de la voix car le cimetière dédié aux morts de la Covid-19 établi par les autorités dans cette localité, empiète petit à petit sur leurs propriétés au vu du nombre incessamment croissant de morts liés au virus enterrés sur les lieux.   ​​​​​​

À bras le corps    

La gravité de la situation a justement poussé les membres de l'association Tsingetsihetsy à prendre leurs responsabilités et à se mobiliser pour venir en aide à la population. Ils ont ainsi procédé le samedi 03 avril dernier à la désinfection totale du Bord de Majunga, un lieu très agréable à vivre et très prisé par les Majungais et les touristes. Selon le président de l'association, Saïd Ahamad Jaffar et non moins, ex-chef de la région Boeny et actuel Directeur général de l'INDDL (Institut National de la Décentralisation et du Développement Local), le choix du Bord était pertinent vu la probable forte affluence des promeneurs en ce lieu lors du week-end pascal dans l'esprit de contribuer à freiner la propagation du virus même si l'effet de la désinfection reste limité dans le temps. Et lui de souligner que l'association qu'il dirige, dont le leitmotiv reste la recherche des leviers du développement de la ville de Majunga et de la région, ne peut rester insensible face à la propagation du virus dans la ville. La lutte contre la pandémie est un devoir qui incombe à tous et ne peut être laissée à la seule responsabilité de l'État, finit-il de dire. Pour cette même journée du 03 avril, l'association Tsingetsihetsy a aussi distribué des centaines de masques conformes en tissu, à hauteur de deux masques par personne, aux plus nécessiteux. Le masque est devenu désormais un accessoire primordial dans la lutte contre la Covid-19 mais il n'est pas toujours facile de s'en procurer pour les plus démunis dans des pays comme Madagascar. À ce titre, son usage est vite détourné et relève de la comédie visant plus à contourner les éventuelles sanctions des forces de l'ordre que de se prémunir contre le virus. La distribution de masques rentre donc dans un cadre global de sensibilisation de la population à en porter et à respecter les gestes barrières. C'est aussi un acte de civisme cher à l'association Tsingetsihetsy qui prône le civisme comme le socle de base de tout développement. Saïd Ahamad Jaffar a aussi indiqué que ce n'était que les prémices de beaucoup d'actions à venir dans la lutte contre la Covid-19 à Majunga. Outre les sensibilisations sur les règles de prévention sanitaire axées principalement sur de différents canaux de communication, l'association envisage, entre autres, et, après évaluation des besoins, de fournir en matériels les personnels soignants locaux. Des collaborations avec des partenaires à l'étranger sont même étudiées et souhaitées pour ce faire. Ainsi, l'association Tsingetsihetsy compte prendre à bras le corps la bataille contre la Covid-19 à Majunga en espérant qu'on ne leur mette pas des bâtons dans les roues, comme ce fut le cas vers la fin des années 90 et le début des années 2000 lorsque cette entité, fondée en 1996 par des Jeunes de la ville, avait recherché des financements et voulu mettre en place plusieurs projets de développement pour Majunga. Car l'urgence est là et elle tend le bras à tous. Ce qui a amené également l'association SALAMA (Santé et Action pour la province de Majunga), basée en France, à lancer une cagnotte sur une plate-forme dédiée (https://www.leetchi.com/c/aide-aux-malades-des-covid-19-a-majunga-madagascar), en plus de collectes de médicaments qu'elle a déjà effectuées, afin de venir en aide aux malades et aux personnels soignants de la ville. Une autre entité, dénommée "Les Amis de Majunga", aussi basée en France se mobilise également en ce sens. Il est vrai que la situation est dramatique mais Majunga, en particulier, Madagascar, en général, ne sera pas délaissée par ses enfants, d'ici ou d'ailleurs, et se relèvera. Toutefois, il est grand temps de se mobiliser sérieusement, à commencer par le pouvoir. À bon entendeur, salut!

EDDY RABE  

   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents